- Préventon -
Accueil A LA UNE Mohamed Sidi Maamar, inventeur: «Je souhaite travailler avec une société étatique »

Mohamed Sidi Maamar, inventeur: «Je souhaite travailler avec une société étatique »

Des Chinois lui ont proposé une somme de 1.5 milliards DA pour l’exploitation de son produit. Mais, tenant compte de la valeur du produit, Mohamed Sidi Maamar a refusé de vendre le secret médicinal du produit du terroir hérité de ses ancêtres.     

 Transmis de génération en génération, Mohamed Sidi Maamar 68 ans, inventeur et propriétaire de la marque Elexir à Tizi Ouzou, revient sur son expérience et savoir-faire en matière de médecine traditionnelle « Je m’intéresse à l’huile oléastre depuis que j’étais enfant. Mes parents donnaient le produit à tous les patients atteint de différentes maladies, dont les hémorroïdes, les maladies des yeux, la tension cervicale etc et ça a donné de très bons résultats chez les patients. C’est à partir de là que j’ai commencé à retenir la formule et le produit de base pour la production de l’huile oléastre qui répond aux besoins médicinales », a-t-il affirmé. Travaillant ainsi dans la méthode traditionnelle jusqu’à l’année 2011 où il a obtenu le brevet d’invention valable pour 20 ans. « 2011-2031.»

    Partant des résultats des analyses effectuées par un laboratoire qui a validé l’huile oléastre en tant que produit médicinale et à valeurs ajoutée, cet inventeur reçoit des centaines de citoyens qui viennent pratiquement des quatre coins du pays, afin de bénéficier des bienfaits des produits et des précieux conseils de Mohamed Sidi Maamar, qui devient par la force des choses, une des fierté de la médecine traditionnelle de  toute la wilaya de Tizi Ouzou.

Les incendies ont impacté négativement sur la production 

Interrogé sur les  conséquences des feux de forêts qui ont touchés des milliers d’oliviers ou Sidi Maamar s’approvisionner par les produits de bases de l’huile oléastre, l’inventeur souligne que « L’huile oléastre est cité dans le Coran en raison de tous les bienfaits du produits. Malheureusement, les feux de forêts ont ravagés tous les champs d’olivier et je suis obligé d’aller vers d’autres wilayas à l’ouest du pays pour m’approvisionner en produit de base. Cela me revient très cher à commencer par la cherté du transport. Mais, je n’ai pas les choix. Je dois attendre encore plusieurs années avant de voir la renaissance d’autres oliviers en kabylie », fait-il savoir.

Abordant le coté des investissements qui vont dans le sens de l’industrialisation de son produit à grande échelle, notre interlocuteur affirme que des chinois l’ont approché pour reprendre son activité en contrepartie de 1.5 milliards DA,Sidi Maamar révèle « Effectivement.  J’ai eu des discussions avancées avec des chinois qui sont accompagnés par des algériens. Mais, j’ai rejeté l’offre par principe. Ils ont voulu exporté mes produits sous forme de comprimés au lieu de liquide », a-t-il indiqué, tout en affirmant qu’il est prêt pour travailler en partenariat avec une entreprise publique seulement. « Je fais confiance aux entreprises de l’Etat, mais pas de confiance avec le privé. Parceque, le privé reprend la formule. Une fois que le projet réussit. On vous écarte », a-t-il averti.  Présentant une valeur ajoutée médicinale  remarquable au niveau national, l’inventeur Mohamed Sidi Maamar enregistre des témoignages réguliers des patients qui reconnaissent la qualité de son accueil et produit hautement apprécié et respectés à justes titre. Bravo l’inventeur.

A.C              

- Prévention -
PUBLICITE
Suivez-nous
16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner
Le plus lu

Économie de la connaissance et développement agricole: Abdelkader Djeflat et Rachid Benaissa partagent leurs savoirs

L'ex ministre de l'agriculture et développement rural Rachid Benaissa et le Professeur émérite d'économie, Abdelkader Djeflat, viennent de publier une première dans...
- Advertisement -

Bureaucratie: Levée de suspension pour 57 projets d’investissements sur 402 non autorisés par l’administration

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a annoncé, samedi à Alger, la levée du gel de 57 projets sur les...

Croissance Industrielle: Ahmed Zaghdar met en évidence un plan d’action partagée

 La Conférence nationale sur la relance industrielle qui s'est ouverte samedi au Palais des nations Alger sous la présidence du président de...

Paix et sécurité en Afrique: Le rôle de l’Algérie fortement salué

 L’Algérie a beaucoup d’expériences à partager en matière de lutte contre le terrorisme, a déclaré, vendredi à Oran, le ministre des Affaires...
Lire aussi

Économie de la connaissance et développement agricole: Abdelkader Djeflat et Rachid Benaissa partagent leurs savoirs

L'ex ministre de l'agriculture et développement rural Rachid Benaissa et le Professeur émérite d'économie, Abdelkader Djeflat, viennent de publier une première dans...

Bureaucratie: Levée de suspension pour 57 projets d’investissements sur 402 non autorisés par l’administration

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a annoncé, samedi à Alger, la levée du gel de 57 projets sur les...

Croissance Industrielle: Ahmed Zaghdar met en évidence un plan d’action partagée

 La Conférence nationale sur la relance industrielle qui s'est ouverte samedi au Palais des nations Alger sous la présidence du président de...

Paix et sécurité en Afrique: Le rôle de l’Algérie fortement salué

 L’Algérie a beaucoup d’expériences à partager en matière de lutte contre le terrorisme, a déclaré, vendredi à Oran, le ministre des Affaires...

Patriotisme économique

Que demande le peuple. Le président de la république, Abdelmadjid Tebboune, revient sur la nécessité accrue de revenir à l’esprit du "patriotisme...
- Prévention -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici