mercredi, juin 23, 2021

Histoire:abderrahmane Khelifa ressussite la kalaa Beni Hammad

Doit Lire

Dans son dernier ouvrage « La qal’a des Béni Hammad, reine du Hodna, de l’Aurès et des Ziban ». l’historien et archéologue Abderrahmane Khelifa revient sur l’histoire des Hammadite et met en avant les vestiges historiques et archéologiques de la région du Hodna, des Aurès et des Ziban, à différentes périodes.

Ce beau-livre publié récemment aux édition Anep, aborde en 246 pages l’un des centres de gravité historique de l’Algérie et met en avant le degrés de civilisation d’un territoire où ont été posé les fondements du Maghreb central. L’ouvrage revient sur l’histoire et la géographie de ce territoire et de la Qal’a des Bèni Hammad, classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 1980, et sur les différentes périodes d’occupation, particulièrement sur la période Hammadite depuis Hammad Ibn Bologguine Ibn Ziri, fondateur de la Qal’a en 1007, jusqu’à la résistance à l’occupation française, en passant par la période ottomane. Avec de nombreuses photos de découvertes archéologiques en appuie, Abderrahmane Khelifa reconstitue l’évolution des religions et croyances dans cette région et les itinéraires commerciaux.

Un livre une histoire

L’ouvrage offre également une vue d’ensemble des différentes villes ayant prospéré dans la région à l’instar de Achir, Mila, antique Milev, Souk Ahras antique Thagaste, Djemila Cuicul, Msila, Khenchela, N’gaous, Magra ou encore Tobna avec des focus particuliers et très détaillés sur la Qla’a des Béni Hammad et la ville de Tébessa. En abordant la Qla’a des Béni Hammad, l’auteur revient sur l’histoire des lieux, sur les différentes occupations, sur les résultats des fouilles archéologiques et propose une reconstitution des conditions de vie de l’époque en montrant la production artisanal, les différentes monnaies, le plan de la ville et les voies commerciales.  L’auteur relève cependant que ce site n’a toujours pas révélé tous ses secrets, un travail énorme reste à faire, malgré les fouilles entreprises, pour mieux appréhender l’histoire du Maghreb central dans des villages comme Tobna, Baghaï, ou encore Tehouda.

Mohamed Kateb

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles