21.9 C
Alger
samedi 24 juillet 2021

Rencontre Biden-Poutine : cap sur l’apaisement des tensions et probable entente

Sur le Vif !

Seddouk: Feux de forêts à la forêt achouch

La ville de Seddouk enregistre depuis deux jours une forte chaleur caniculaire incomparable à d'autres situations. Du essentiellement aux feux de...

Evocation-Sihem Bouksani libraire: L’éternel sourire

Son cadre accroché au mur, mais son sourire et valeur sont  toujours présent à jamais. Elle n’est plus de ce monde éphémère,...

Covid-19: Le CFPA Hassiba Benbouali fermé pour une semaine

Enrigistrant plusieurs cas de stagiaires et formateurs de covid-19, le cfpa hassiba benboulaid a Alger est fermé du 15 au 19 juin,afin...

Le G7 annonce 1 milliards de vaccins anti covid-19 aux pays pauvres

Les 7 grands pays riches du monde G7 a annoncé un don de 1 milliards de doses de vaccins anti covid-19 pour...

Le président américain, Joe Biden, rencontre mercredi le président russe, Vladimir Poutine, lors d’un sommet à Genève destiné à apaiser les tensions avec la Russie et tenter de dégager quelques rares terrains d’entente.

Le 46e président américain a adopté un ton résolument ferme ces derniers jours à l’égard de M. Poutine pour mieux marquer le contraste avec les atermoiements et les ambiguïtés de son prédécesseur républicain, Donald Trump. Joe Biden a promis de dire au président russe quelles sont « ses lignes rouges ». « Nous ne cherchons pas un conflit avec la Russie, mais nous répondrons si la Russie continue ses activités, a-t-il déclaré lundi à la fin du sommet de l’Otan à Bruxelles. Près de cinq mois après son arrivée au pouvoir, Joe Biden joue gros. Même si la Maison Blanche n’a eu de cesse de souligner qu’il ne fallait attendre aucune percée spectaculaire, le président de 78 ans sait qu’il a l’occasion de peaufiner son image de fin négociateur à Genève. « Je suis toujours prêt », a répondu mardi à son arrivée le président américain, interrogé sur son état d’esprit avant le rendez-vous qui sera scruté avec attention à travers le monde. Le président russe, qui est attendu à Genève en milieu de journée, peut faire valoir une longue expérience: il a déjà côtoyé quatre autres présidents américains depuis son arrivée au pouvoir fin 1999. Et nombre d’experts s’accordent à dire qu’il a déjà obtenu ce qu’il désirait le plus: la tenue du sommet comme illustration de l’importance de la Russie sur la scène mondiale. Dans un entretien à la chaîne américaine NBC, il a dit espérer que le président démocrate se montre moins impulsif que son prédécesseur républicain. Mais il a aussi saisi l’occasion pour souligner combien Donald Trump était, selon lui, un homme talentueux.

APS

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Seddouk: Feux de forêts à la forêt achouch

La ville de Seddouk enregistre depuis deux jours une forte chaleur caniculaire incomparable à d'autres situations. Du essentiellement aux feux de...

Affaire Pegasus: le Maroc continue à faire de l’espionnage au profit d’Israël

Le Maroc s’est empêtrée dans une nouvelle affaire d’espionnage, prenant cette fois pour cible des journalistes marocains et des professionnels de médias...

Le CNDH se félicite des mesures de grâce présidentielle au profit de détenus

Le Conseil national des droits de l'Homme CNDH s'est félicité, lundi, des mesures de grâce présidentielle en faveur de nombre de détenus, notamment...

Covid-19: 1177 nouveaux cas 733 guérisons et 18 décès

Mille cent-soixante-dix-sept 1177 nouveaux cas confirmés de Coronavirus Covid-19, 733 guérisons et 18 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en...

Décès du secrétaire national et ancien député du FFS Chafaa Bouaiche

Le secrétaire national du Front des forces socialistes FFS, chargé de de la communication, et ancien député, Chafaa Bouaiche, est décédé lundi...