- Préventon -
Accueil A LA UNE Soudan: La situation politique s'est compliquée d'avantage

Soudan: La situation politique s’est compliquée d’avantage

Le Premier ministre civil soudanais, Abdallah Hamdok, a reconnu avoir échoué à parvenir à un « consensus » pour « mettre fin à l’effusion de sang » dans son pays et annoncé dimanche soir sa démission, laissant les militaires seuls aux commandes alors que la rue continue à réclamer leur départ.

Après une nouvelle journée meurtrière marquée par des manifestations contre le régime en place, Abdallah Hamdok a annoncé sa démission, alors qu’il était revenu au pouvoir il y a moins de deux mois, dans le cadre d’un accord politique conclu avec les militaires, et après un coup de force suivi de troubles ayant fait 56 morts dans le pays. Hamdok, qui ne se présentait plus à son bureau depuis des jours, a expliqué sur la télévision d’Etat avoir tout tenté mais avoir finalement échoué dans un pays dont la survie est, selon lui, menacée aujourd’hui.

« J’ai tenté de mon mieux d’empêcher le pays de glisser vers la catastrophe, alors qu’aujourd’hui, il traverse un tournant dangereux qui menace sa survie au vu de la fragmentation des forces politiques et des conflits entre les composantes (civile et militaire) de la transition. Malgré tout ce qui a été fait pour parvenir à un consensus cela ne s’est pas produit », a-t-il notamment argué.

Cet ancien économiste onusien a en outre ajouté qu’une réunion était nécessaire pour parvenir à un nouvel accord pour la transition politique du pays.Le mot clé de la solution à cette impasse, qui a duré plus de six décennies dans l’histoire du pays, est de recourir à une table ronde impliquant toutes les parties de la société soudanaise et de l’Etat pour parvenir à une charte nationale et établir une feuille de route pour achever la transformation démocratique civile », a-t-il recommandé.  

Et de souligner encore que les camps civil et militaire sont trop irréconciliables pour qu’un « consensus » vienne « mettre fin à l’effusion de sang » et donner aux Soudanais le slogan phare de la révolution anti-Bachir de 2019 : Liberté, paix et justice. On ignore pour l’instant qui succédera à M. Hamdok, étant donné qu’il ne semble pas y avoir de candidats visibles.

Les soudanais continue leurs luttes pacifiques 2022

La démission de Hamdok vient compliquer davantage la situation au Soudan, en proie à des troubles et manifestations notamment depuis le coup de force militaire du 25 octobre. Ce jour-là, son principal partenaire, le chef de l’armée, le général Abdel Fattah al-Burhane, l’a fait placer en résidence surveillée puis l’a réinstallé, un mois plus tard, dans ses fonctions tout en ayant préalablement remplacé bon nombre de responsables notamment au sein du Conseil de souveraineté qu’il chapeaute.

Toutefois, les partisans d’un pouvoir civil qui manifestent depuis le 25 octobre ne veulent ni partenariat, ni négociation avec l’armée. Dimanche, de nouveau, parmi les milliers de Soudanais sortis dans les rues scandant « Les militaires à la caserne et Le pouvoir au peuple, au moins deux ont été tués, rapporte un syndicat de médecins. En tout, depuis le 25 octobre, 57 manifestants ont été tués et des centaines blessés.

Par ailleurs, les militants appellent à faire de 2022 l’année de la poursuite de la résistance, réclamant justice pour les dizaines de manifestants tués depuis le coup de force militaire, mais aussi pour les plus de 250 civils morts lors de la révolution de 2019.

Face à cette situation de blocage et aux troubles au Soudan, les Européens ont exprimé leur indignation, de même que le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken et les Nations unies. Tous plaident pour un retour au dialogue comme préalable à la reprise de l’aide internationale coupée après les évènements du 25 octobre dans ce pays, l’un des plus pauvres au monde.

Rédaction/APS

- Prévention -
PUBLICITE
Suivez-nous
FansJ'aime
0SuiveursSuivre
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner
Derniers articles

Vaccin anti-Covid-19 : La protection civile a vaccinée 100.000 personnes en 2021

La Protection civile a vacciné en 2021 près de100 000 personnes contre la Covid-19 à travers le territoite national,rapporte le dernier numéro...

Sahara occidental-Maroc: L’Espagne soutient les résolutions de l’ONU

 Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a réitéré vendredi à Staffan de Mistura, la nécessité de trouver une solution...

Mondial-2022-Qatar : Le match barrage Algérie – Cameroun au menu des verts

L'équipe nationale algérienne devra battre le Cameroun, pour les barrages qualificatifs à la Coupe du monde Qatar-2022. Le match aller...

Démographie: L’Algérie enregistre 44,6 millions d’habitants en janvier 2021

Le nombre d'habitants de l'Algérie est passé à 44,6 millions au 1er janvier 2021 contre 44,3 millions au 1er juillet 2020.
- Advertisement -

Sahara occidental-Maroc: L’Espagne soutient les résolutions de l’ONU

 Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a réitéré vendredi à Staffan de Mistura, la nécessité de trouver une solution...

Mondial-2022-Qatar : Le match barrage Algérie – Cameroun au menu des verts

L'équipe nationale algérienne devra battre le Cameroun, pour les barrages qualificatifs à la Coupe du monde Qatar-2022. Le match aller...

Démographie: L’Algérie enregistre 44,6 millions d’habitants en janvier 2021

Le nombre d'habitants de l'Algérie est passé à 44,6 millions au 1er janvier 2021 contre 44,3 millions au 1er juillet 2020.
Lire aussi

Vaccin anti-Covid-19 : La protection civile a vaccinée 100.000 personnes en 2021

La Protection civile a vacciné en 2021 près de100 000 personnes contre la Covid-19 à travers le territoite national,rapporte le dernier numéro...

Sahara occidental-Maroc: L’Espagne soutient les résolutions de l’ONU

 Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a réitéré vendredi à Staffan de Mistura, la nécessité de trouver une solution...

Mondial-2022-Qatar : Le match barrage Algérie – Cameroun au menu des verts

L'équipe nationale algérienne devra battre le Cameroun, pour les barrages qualificatifs à la Coupe du monde Qatar-2022. Le match aller...

Démographie: L’Algérie enregistre 44,6 millions d’habitants en janvier 2021

Le nombre d'habitants de l'Algérie est passé à 44,6 millions au 1er janvier 2021 contre 44,3 millions au 1er juillet 2020.

L’ancien journaliste de l’APS Ahmed Bourioune n’est plus

L'ancien journaliste d'Algérie Presse Service APS Ahmed Bourioune est décédé samedi. Ancien correspondant de l'APS à Beyrouth et Moscou...
- Prévention -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici